The Louvre is born

A Letter to the Louvre

Image: Saadiyat Island, courtesy Gulf Labor

The Louvre Abu Dhabi is addressed in several recent letters from the international art community to UAE-based institutions.  In an attempt to establish direct contact,  get a response from the Louvre on a growing list of points of worry, and extend our concerns and solidarities regarding ongoing activity on Saadiyat Island to France,  Gulf Labor sends the below open letter to the Louvre.

__________ (In French, and English below)

July 13, 2015

Manuel Rabaté, Directeur Général, Agence France-Museums, Paris
Jean-François Charnier, Directeur Scientifique, Agence France-Muséums, Paris
Jean-Luc Martinez, President-Directeur, Musée du Louvre, Paris

Chers représentants du Louvre Abu Dhabi.

Comme vous le savez, Gulf Labor est une coalition culturelle qui travaille depuis 2010 à obtenir de meilleures conditions pour les ouvriers des chantiers sur l’Ile de Saadiyat à Abu Dhabi. Notre travail peut être suivi ici https://gulflabor.org/timeline/

Nous vous écrivons pour vous exprimer à quel point nous sommes inquiets de ce qui s’est passé et de ce qui se passe actuellement sur l’ile de Saadiyat. Nous croyons sincèrement que le Louvre Abu Dhabi a la possibilité de jouer un rôle positif pour les conditions de travail sur cette île.

1-Depuis deux ans, les visites du village d’habitation officiel des ouvriers et de leurs autres sites d’habitation sur l’île de Saadiyat nous ont prouvé que s’il existe des améliorations cosmétiques, et/ou plupart destinées aux media, les problèmes structurels demeurent non résolus.
Vous trouverez ici (pdf) notre rapport 2014. Notre rapport 2015 est en voie de publication. En nous fondant sur notre recherche, soutenue par pratiquement tous les rapports récents – en y incluant celui d’ Human Rights Watch- nous pouvons conclure que les problèmes les plus importants -concernant la dette contractée par les travailleurs, les très bas salaires et l’impossibilité pour les ouvriers de s’organiser collectivement- demeurent inchangés. Le dernier rapport de monitoring PwC a signalé de nombreuses failles en rapport avec les dispositions de l’ EPP (Employment Practices Policy) au TDIC (Tourism Development and Investment Company, Abu Dhabi). Nous avons également pu constater, via le rapport Nardello &Co sur NYU Abu Dhabi, que les abus à l’égard des travailleurs continuaient, en dépit de l’ample publicité donnée au projet de NYU.

De ce fait, nous aimerions interroger le Louvre Abu Dhabi sur les questions suivantes :

  1. quels sont les éléments relatifs à la condition, à la sécurité et au bien-être des ouvriers dont le Louvre Abu Dhabi a eu connaissance durant les deux dernières années d’activité de construction ?
  2. que sont les plans du Louvre Abu Dhabi et de ses partenaires des EAU relatifs à des transformations dans le bien-être et la sécurité des ouvriers, au traitement des ouvriers en grève et à la conduite de l’entreprise Arabtec, le principal entrepreneur du chantier ?
  3. des sources à Abu Dhabi nous ont informées qu’un travailleur Pakistanais avait récemment trouvé la mort, alors qu’il travaillait sur le chantier du Louvre. Le Louvre Abu Dhabi peut-il le confirmer ? Quelles ont été les mesures qui ont été prises ?

2- Durant les derniers mois, des artistes et des universitaires ont été empêchés d’entrer aux Emirats Arabes Unis et des lettres de protestation ont été envoyées par le CIMAM, L’Internationale, de nombreux curators internationaux, ainsi que les curators de Documenta et d’importantes personnalités du monde de l’art. Ces lettres ont également été adressées au Louvre, à Paris comme à Abu Dhabi.

  1. quelle est la position du Louvre au sujet de ces interdictions d’entrer ou de voyager aux EAU, et de ces restrictions portées à la liberté des artistes et des intellectuels ou universitaires ?
  2. en tant que première institution culturelle internationale destinée à ouvrir à Saadiyat, le Louvre s’est-il donné une charte éthique (au-delà du document EPP du TDIC) concernant les questions de liberté d’expression aussi bien que celles relatives au bien-être et la sécurité des ouvriers ?

Nous sommes dans l’attente d’une réponse de votre part dans les meilleurs délais, car l’inquiétude concernant les conditions des projets de l’Ile de Saadiyat relève de l’urgence et nous aurions, avec votre concours, une chance de pouvoir les changer par une action collective sérieuse et concertée.

Sincèrement
Gulf Labor Coalition

 

________ (English version)

July 13, 2015

To:

Manuel Rabaté, Directeur Général, Agence France-Muséums, Paris
Jean-François Charnier, Directeur Scientifique, Agence France-Muséums, Paris
Jean-Luc Martinez, President-Director, Musée du Louvre, Paris

Dear representatives of the Louvre Abu Dhabi,

As you know, Gulf Labor is a cultural coalition that has been working since 2010 to secure better conditions for workers on Saadiyat Island in Abu Dhabi. Our ongoing work is documented here: https://gulflabor.org/timeline/

We are writing to you to express our deep concerns about recent and ongoing events on  Saadiyat. We believe the Louvre Abu Dhabi has the ability to play a positive role in worker’s conditions on Saadiyat Island.

1.  Visits over the last two years to Saadiyat Island, to the official workers accommodation village and related workers housing sites have demonstrated to us that while there are cosmetic and media-friendly improvements, structural issues remain unresolved.

Our 2014 report is here (pdf), and the 2015 report is forthcoming. Based on our research, supported by practically every recent report including that of Human Rights Watch, we can conclude that the main problems around worker debt, very poor pay and workers inability to organize collectively, remain unaddressed. The latest PwC monitoring report flagged numerous failures to comply with TDIC EPP provisions. We also saw via the Nardello and Co. report on NYU Abu Dhabi, that workers abuse was ongoing even in a highly publicized project such as the NYU.

We therefore would like to ask the Louvre Abu Dhabi the following questions:

a) What has been learnt by the Louvre AD over the past two years of construction activity, about the conditions of workers welfare?

b) What are Louvre AD and its UAE partners’ specific plans to bring in changes to workers welfare, the treatment of striking workers, and the conduct of the main contractor Arabtec?

c) We have heard from Abu Dhabi sources that a Pakistani worker was recently killed while working on the Louvre AD site. Can the Louvre AD confirm that this happened, and what subsequent steps have been taken?

2. In the past months, artists and academics have been barred from the UAE, and letters of protest against this have come from CIMAML’Internationalenumerous international curators and also the curators of Documenta. These letters were also addressed to the Louvre, both in Paris and Abu Dhabi.

a)  What is the Louvre’s position on these bars on academic and artistic freedoms in, and travel to, the UAE?

b) As the first international cultural institution set to open on Saadiyat, does the Louvre have a set of ethical guidelines (beyond TDIC’s EPP document) that will relate to freedom of expression concerns, as well as workers welfare?

We would appreciate your swift response, as conditions on the Saadiyat Island projects are of urgent concern, and we may have an opportunity to change them through serious collective action.

Sincerely,
Gulf Labor Coalition

 

 

2 thoughts on “A Letter to the Louvre”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>